illustration_de_patrimoine_article_deblog_patrimoine_religieux_rocamadour
Patrimoine,  Voyage

Petit tour de France du patrimoine religieux 1/2

En ce moment, nous ressentons tous le besoin de nous élever un peu, en quête de spiritualité. Et cela tombe bien car nos régions regorgent de splendides édifices religieux pour nous permettre de nous échapper. Quel monument découvrir en Normandie ? Quel lieu visiter pour s’émouvoir en Occitanie ? De la Bourgogne aux Hauts-de-France en passant par la Corse, découvrez la première partie de notre petit tour de France du patrimoine religieux.

En Auvergne-Rhône-Alpes : prendre de la hauteur au Puy-en-Velay

Parfois surnommé le « Mont-Saint-Michel des Terres », le Puy-en-Velay n’en finit pas de fasciner les visiteurs du monde entier. Classé à l’UNESCO, enlacé par les plateaux volcaniques, le site impressionne par sa richesse historique et architecturale.

Point de départ de la Via Podiensis, vous pourrez notamment y admirer sa somptueuse cathédrale, épousant le flanc du Mont Anis, et dont le cloître roman du XIe siècle est l’un des mieux conservés d’Europe. Pour prendre encore plus de hauteur, direction la chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe, qui culmine à 88 mètres de hauteur sur un rocher volcanique. Impressionnant !

À ne pas manquer à proximité 

Pour les adeptes d’architecture moderne, l’église de Firminy par le Corbusier à un peu moins d’1h de route, ne manquera pas de vous interpeller.

En Bourgogne-Franche-Comté :  savourer les flamboyants Hospices de Beaune

Nous aurions pu vous parler de la route des vins mais d’autres pépites de notre patrimoine religieux sont à arpenter sans modération en Bourgogne-Franche-Comté. Parmi elles, les incomparables Hospices de Beaune. En effet, ce monument historique, également appelé Hôtel-Dieu, est un chef-d’œuvre de l’art gothique flamboyant.

Depuis sa cour intérieure, vous pourrez vous émerveiller devant les différents édifices dont les toits sont construits en tuile vernissée de Bourgogne. Par ailleurs, vous pourrez y contempler des œuvres uniques comme le polyptyque du Jugement dernier du peintre flamand Rogier van der Weyden.

À ne pas manquer à proximité

À environ 45 km, la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon est elle aussi classée Monument Historique, ainsi qu’à l’UNESCO.

En Bretagne : se retirer dans un sanctuaire de paix à Saint-Anne d’Auray

Le Mont-Saint-Michel… Trêve de plaisanterie, nous savons tous que celui-ci se trouve en Normandie, n’en déplaise aux fiers Bretons. Mais la belle région celte n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de lieux incroyables. En effet, nichée au cœur du Morbihan se trouve la troisième destination la plus appréciée des pèlerins en France : Saint-Anne d’Auray.

Sa basilique, construite au XIXe siècle pour remplacer la chapelle primitive, est ornée de somptueux vitraux racontant les apparitions de Saint Anne au pieux Yvon Nicolazic. Là encore, le cloitre est un incontournable de votre visite mais vous apprécierez également flâner dans son parc serein.

À ne pas manquer à proximité

À 1h en voiture, ne ratez pas l’Abbaye Notre-Dame de Langonnet et sa salle capitulaire du XIIIe siècle.

En région Centre-Val de Loire : revenir au temps des bâtisseurs dans la Cathédrale de Chartres

Peu d’édifices du patrimoine religieux incarnent aussi bien ce qu’on surnomme poétiquement le « temps des cathédrales » que la Cathédrale de Chartres. Ce joyau de l’art gothique, édifié entre le XIIe et le XIIIe siècle est considéré comme le monument de ce style le mieux préservé d’Europe.

Dans ce grand édifice dominant la plaine de la Beauce, laissez-vous charmer par : le magnifique portail royal sur la façade ouest, richement orné. Les somptueux vitraux dont la couleur saphir est même reconnue comme le « bleu de Chartres ». Ou encore, le grand orgue et la surprenante horloge astronomique. De quoi s’embarquer pour un émouvant voyage dans le temps et se mettre à l’heure des bâtisseurs.

À ne pas manquer à proximité

Laissez-vous envoûter par l’incroyable « Danse macabre », une peinture murale miraculeusement préservée en l’église Saint-Orien de Meslay-le-Grenet, à seulement 15 km de là.

En Corse : l’art roman sublimé par la nature avec l’église Saint-Michel de Murato

Changement total de décor, direction un bijou scintillant sur l’Île de Beauté. Nichée au creux des hauteurs de Haute-Corse, l’église Saint-Michel de Murato (ou « San Michele ») est un saisissant exemple d’architecture romane. Probablement construite vers 1140, elle témoigne bien de l’influence de la république pisane.

En effet, c’est un monument historique qui surprend par sa façade bicolore, façonnée de pierres vertes et blanches, et par la diversité de ses motifs. À l’intérieur, vous apprécierez ses peintures murales, aussi remarquables que le paysage de cocagne qui l’environne.

À ne pas manquer à proximité

Pour changer d’époque et d’atmosphère, rendez-vous à église Saint-Jean-Baptiste de Bastia à 40 minutes de route, exemple d’art baroque.

En région Grand-Est : revivre l’histoire sous toutes ses formes en la Cathédrale Saint-Étienne de Metz

L’histoire du patrimoine religieux se mêle souvent avec l’histoire politique. C’est encore plus vrai pour la Cathédrale Saint-Étienne de Metz. Bâtie sur un oratoire dont on retrouve la trace en 451 lors du sac de la ville par Attila, elle fut tour à tour et au fil de sa construction : basilique du royaume d’Austrasie sous le règne franc. Puis, cathédrale gothique sous le duché de Lorraine.

Aujourd’hui, elle est considérée comme disposant des plus grandes verrières gothiques d’Europe. Vous serez aussi éblouis par la richesse de ses tympans sculptés, comme celui du portail de la Vierge.

À ne pas manquer à proximité

L’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson, monument historique qui surplombe la Moselle, se trouve à seulement 30 minutes de Metz. Un lieu de retraite idyllique lors de votre échappée en Lorraine.

En région Hauts-de-France : se  mettre au vert dans l’Abbaye et les jardins de Valloires

Au cœur de la Somme se trouve un lieu enchanteur dont la quiétude est propice à la contemplation. Ancienne abbaye cistercienne du XIIe siècle restaurée au XVIIIe, Valloires vous charmera par la richesse de ses ornements de style baroque et rococo. Certains, comme le buffet d’orgue, ont été conçus par le sculpteur autrichien Pfaffenhoffen.

Aussi, laissez-vous bercer par la splendeur de ses huit hectares de jardins. On y retrouve plus de 5 000 variétés de roses anciennes et d’arbustes rares. Parmi eux, l’un des plus vieux poiriers de France, planté en 1756.

À ne pas manquer à proximité

Il ne vous faudra qu’une petite heure pour rejoindre la Cathédrale Notre-Dame d’Amiens, une pépite gothique de notre patrimoine religieux, témoin de grands évènements de notre histoire, comme l’arbitrage de Saint-Louis en faveur du roi Henri III d’Angleterre.

Laisser un commentaire