Château_du_duc_d_epernon_antonin_grenier_illustration_de_patrimoine_article_de_blog
Patrimoine

Sauvegarder le Château du duc d’Epernon : le combat d’Antonin Grenier

Depuis qu’il a 16 ans, Antonin Grenier remue ciel et terre pour venir en aide au Château du duc d’Épernon. Abandonné, l’état du monument, situé non loin de Vaux-le-Vicomte, est préoccupant. Parce que le patrimoine, ce n’est pas que pour les vieux, ce jeune de 20 ans a décidé de prendre ce projet à bras le corps. Il se bat pour que cette belle propriété soit restaurée au plus vite.

Bonjour Antoine, je suis ravie de te donner la parole sur le blog d’Illustration de Patrimoine. Peux-tu te présenter, et nous expliquer pourquoi tu as eu l’idée, à 16 ans, de venir en aide au Château du duc d’Épernon ?

Bonjour, c’est un plaisir ! Je m’appelle Antonin, j’ai maintenant 20 ans et je suis carrossier-peintre (parfois je me dis que j’aimerai bien travailler dans le domaine du patrimoine). J’ai de nombreux souvenirs d’enfance avec ce château. Quand j’étais petit, nous organisions des barbecues dans le parc, nous y allions régulièrement aux beaux jours. Je me souviens, alors âgé de cinq ans, jouer au chevalier dans le parc : j’étais déjà amoureux de ce château. Celui-ci a été vendu en 2006. Quand j’ai vu quelques années après, que le promoteur avait déposé les ardoises de la toiture pour poser à la place des bâches bleues, j’étais ravi. Je pensais que le château allait avoir une seconde jeunesse ! Or, en 2016, dix ans après le rachat, aucun travaux n’avait été effectué, la nature avait repris ses droits : le lierre poussait sur les façades et même à l’intérieur du château… Il y avait aussi des arbres qui poussaient en haut des tours ! Le château était vraiment méconnaissable …

Un jour en passant à pied devant le château, je me suis demandé : “comment est-il possible de laisser un tel monument tomber en ruine ?” d’autant plus un monument classé ! Cela me désolait vraiment de le voir dans cet état. Il s’agit là de notre patrimoine, de notre passé et de notre culture. Il faut conserver le patrimoine pour le partager aux générations futures !

C’est alors que le 2 Avril 2016, j’ai créé le groupe Facebook « château du duc d’Epernon » dans l’espoir de toucher un maximum de personnes et afin de trouver une solution pour sauvegarder ce patrimoine. J’ai créé ce groupe aussi afin que chacun prenne conscience de l’état du patrimoine en France. En général, quand on parle du patrimoine français, on imagine très bien les grands châteaux comme Versailles, Chambord ou bien Vaux-le-Vicomte. Celui-ci n’est d’ailleurs qu’à quelques kilomètres du château du duc d’Epernon. Mais en réalité, il y a énormément de châteaux qui subissent un triste sort : l’abandon. Voire pire, la destruction …

Qu’est ce qui te plait dans le patrimoine ? Pourquoi te dédier à cette cause, alors que bien des jeunes aujourd’hui ne s’en soucient que trop peu ? Es-tu soutenu par tes proches ?

Il y a beaucoup de choses qui me plaisent dans le patrimoine. Tout d’abord les vieux bâtiments historiques, les châteaux, mais aussi les églises, les bâtiments militaires… J’aime connaitre l’histoire de tout ce patrimoine et de ces grands personnages qui ont fait l’histoire de France. Le patrimoine c’est notre culture, notre passé, un bien commun. Je le dis souvent : l’histoire appartient à toutes et à tous ! Voilà pourquoi je me dédie à cette cause.

Quand je me suis lancé dans ce combat de sauvegarde du château, j’avais l’impression d’être le seul jeune à m’occuper du patrimoine ! En 2017, j’ai été contacté par Thomas Nerriere, alors âgé de 19 ans, qui tentait de sauver le château de Lagny-le-sec. Malheureusement, il a aujourd’hui été détruit. Lui aussi se sentait seul dans son combat. Petit à petit, j’ai compris que d’autres jeunes œuvraient aussi pour le patrimoine. C’est le cas d’Edouard Guyot, 22 ans, qui a racheté le château de Vaux pour le rénover et l’ouvrir à la visite.

Le jour où j’ai créé ce groupe Facebook, mes parents m’ont tout de suite soutenu et encouragé, c’est une fierté pour eux, et je les remercie. Mon père a créé une grande banderole que nous avions dressé sur la grille d’honneur du château pour sensibiliser les habitants et les passants.

Château_du_duc_d_epernon_antonin_grenier_illustration_de_patrimoine_article_de_blog

Quelle est l’histoire du Château ? Quels sont les constats aujourd’hui et pourquoi est-il dans un tel état ?

Le château a été construit sous le règne de Louis VI, au début du 17e siècme, et faisait parti du domaine royal qui s’étendait de Paris à Orléans. Un siècle plus tard, le roi Charles VI fait don des terres à son conseiller, qui reconstruit le château-fort tombé en ruine. C’est à cette période que le château se dote de cette forme rectangulaire accompagné de quatre tours rondes. Les nobles se rendent souvent au Château, et ses nombreux successeurs en prennent soin. Le 20e siècle est malheureusement un mauvais siècle, les propriétaires le bradent : ils abattent les arbres centenaires du parc, vendent le mobilier aux enchères… Et le 21ème siècle y amène son lot de promoteurs. En 2005, le premier acheteur dépose la toiture, sans pour autant en reconstruire une nouvelle. Le château est laissé à la merci des intempéries. Racheté en 2014, le château n’est pas pour autant sauvé. Depuis, rien n’a été fait pour le mettre hors d’eau par exemple. J’insiste sur le fait que le château est en partie classé monument historique et que rien est mis en œuvre pour sa conservation ! Les planchers du dernier étages se sont effondrés totalement, il ne reste que la charpente et les murs !! Le plus alarmant de tout ça c’est le fait que le château est à l’état d’abandon total depuis presque quinze et rien n’avance…

Je suppose tout de même que des projets ont été proposés ? Quels sont-ils ? J’ai cru comprendre que Stéphane Bern était sur le coup ?

Il y a eu plusieurs projets de réhabilitation notamment pour la création d’appartements de luxe. Aujourd’hui, c’est un promoteur qui a acheté le château en 2018 qui projette d’y créer un hôtel de luxe, avec une extension contemporaine des ailes du château, ainsi que des bâtiments annexes construits dans le parc. La DRAC a cependant mis son veto pour l’extension contemporaine – et je suis d’accord avec elle, je n’y suis pas favorable. Face à l’inactivité du propriétaire, les acteurs du patrimoine locaux tentent de lancer une opération de “travaux d’office”. C’est une procédure qui consiste pour l’Etat, à réaliser des travaux d’urgence pour la sauvegarde, et ce, à la place du propriétaire défaillant. Malheureusement, la procédure juridique est longue et complexe.

Effectivement oui, Stéphane Bern est sur le coup : il souhaitait inscrire le château au Loto du patrimoine, mais le propriétaire actuel s’y est opposé. Dans son dernier livre intitulé « Sauvons notre patrimoine », il évoque le château du duc d’Epernon.

Est-ce qu’il y a un moyen qui permettrait aux lecteurs de venir en aide au Château ?

Oui, ils peuvent rejoindre notre groupe Facebook “château du duc d’Epernon” afin de suivre l’avancé des choses, partager en masse le groupe Facebook afin de sensibiliser le plus de monde possible et pour faire connaitre le triste sort du château. Plus nous seront mieux ça sera : l’union fait la force !

Pour commander une illustration d’un château,
d’une maison, d’une église, sur mesure,
c’est par ici que ça se passe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *